Sports et LoisirsVoyage

Acheter un voilier sans savoir naviguer

Photo byClker-Free-Vector-Images onPixabay

La voile fait partie de ces activités qui semblent exiger des compétences très spécifiques et rares. Vous devez savoir lire une boussole, comprendre les limites de votre bateau et identifier les dangers de certains plans d’eau. Et à moins d’être un marin expérimenté ou d’avoir des amis prêts à vous apprendre, apprendre la voile à l’âge adulte semble impossible. Et ce, jusqu’à ce que vous trouviez une bonne affaire sur un voilier d’occasion. Dans ce cas, la situation devient soudain beaucoup moins effrayante. Cela dit, acheter un voilier sans rien connaître à la voile peut être extrêmement risqué. C’est comme acheter une voiture sans savoir conduire. Le risque de se retrouver avec quelque chose qui coûte plus cher que ce qu’il vaut est très élevé. Toutefois, si vous gardez les éléments suivants à l’esprit avant de finaliser votre achat, vous devriez pouvoir trouver le bateau adapté à votre niveau de compétence et à vos besoins à un prix raisonnable.

Règle n° 1 : sachez combien vous êtes prêt à payer.

La meilleure façon d’éviter de se faire arnaquer lors de l’achat d’un voilier est de savoir ce qu’il vaut et de ne pas payer plus que cela. Si vous ne connaissez pas la valeur des différents types de bateaux ou si vous n’avez pas d’expérience de la navigation, il existe plusieurs façons de la déterminer. La première chose à faire est de visiter une marina locale et de demander aux personnes présentes quels types de bateaux conviendraient à un marin inexpérimenté comme vous. Si vous recherchez un type de bateau spécifique, comme un voilier ou un bateau à moteur, les personnes de la marina devraient être en mesure de vous aider à trouver le bon. La deuxième chose à faire est de consulter la section des petites annonces des sites Web de navigation de plaisance comme Craigslist et Boat Trader. Vous y trouverez des tonnes de voiliers et autres bateaux d’âge et d’état différents. En parcourant ces annonces, vous pourrez vous faire une idée de la valeur des différents bateaux et des options qui s’offrent à vous.

Lire  Organiseur de valise : comment faire le meilleur choix ?

Règle n° 2 : choisissez un type de bateau spécifique.

Après avoir effectué des recherches sur les types de bateaux disponibles, il est temps de réduire vos options à un bateau spécifique. C’est la partie la plus importante de votre recherche, car elle déterminera le type de bateau que vous pourrez acheter et votre expérience de la navigation. Lorsque vous réduisez vos options, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs différents. Tout d’abord, vous devez tenir compte de la taille du bateau. Plus il est grand, plus il sera facile de naviguer, mais plus il sera cher. Deuxièmement, vous devez tenir compte de votre niveau de compétence. Si vous n’avez jamais navigué auparavant et n’avez aucune expérience, un bateau plus petit et plus simple sera un meilleur choix pour vous. Si vous avez déjà navigué, mais que vous êtes un débutant, vous pouvez trouver des bateaux qui se situent entre les deux et qui nécessitent un peu d’habileté, mais qui restent faciles à utiliser. Enfin, vous devez penser au type d’eau sur lequel vous allez naviguer. Les conditions météorologiques varient d’un plan d’eau à l’autre. Vous devez donc choisir un bateau adapté à votre région.

Règle n° 3 : faites vos recherches et testez le bateau.

Même si vous avez réduit le nombre de vos options, vous ne devez pas acheter le premier bateau que vous trouvez. Vous devez plutôt procéder à une inspection approfondie du bateau, le tester et vous assurer qu’il vous convient. Pour l’inspection, vous devez faire appel à un marin expérimenté qui examinera le bateau. Il devrait être en mesure de vous informer sur les éventuels problèmes du bateau et de vous dire s’il vaut le prix demandé. Ensuite, vous devriez sortir le bateau pour un essai de navigation. Vous devriez être capable de naviguer facilement et de passer un bon moment. Si vous n’aimez pas naviguer sur le bateau, il y a probablement de meilleures options pour vous. Vous devez également prendre note des conditions de vent et des marées de votre région lorsque vous naviguez sur le bateau. Cela vous aidera à déterminer si le bateau vous convient.

Lire  Comment choisir sa corde à sauter pour le fitness ?

Règle n° 4 : méfiez-vous des vendeurs qui ne vendent qu’en espèces.

Lorsque vous achetez un voilier, vous devez être prudent lorsque vous traitez avec des vendeurs qui ne vendent qu’en espèces. Ce type de vendeur peut être quelqu’un qui ne veut pas divulguer l’état de son bateau parce qu’il sait qu’il est dangereux ou qu’il veut éviter de payer des taxes sur celui-ci. Étant donné que vous n’avez aucun moyen de savoir, lorsque vous achetez un bateau sans titre, s’il est dangereux ou s’il a été volé, il est préférable d’éviter les vendeurs qui ne vendent qu’en espèces. Au lieu de cela, vous pouvez rechercher des bateaux qui ont un titre de propriété. Vous pourrez ainsi connaître l’historique du bateau et vous assurer qu’il ne représente pas un danger pour vous et les autres.

Règle n° 5 : n’ayez pas peur de refuser une mauvaise affaire.

Enfin, même si vous avez suivi toutes ces règles, il est toujours possible que vous fassiez une mauvaise affaire. Cela arrive, et la meilleure chose à faire est de refuser l’affaire. Cela dit, il est important de ne pas se retirer de chaque mauvaise affaire. Aucune affaire n’est parfaite, et vous devez donc décider quand vous devez vous retirer et quand vous devez rester. Les conseils pour éviter une mauvaise affaire consistent à rechercher des bateaux à vendre dans votre région au lieu d’acheter en ligne, à engager un inspecteur pour examiner le bateau avant de l’acheter et à visiter le bateau pour vous assurer qu’il est sûr.

Lire  Comment utiliser correctement une pompe à ballon ?

Conclusion

Acheter un voilier sans savoir naviguer est une proposition risquée. Heureusement, vous pouvez éviter ce risque en suivant ces cinq règles pour l’achat d’un voilier. Une fois que vous aurez trouvé le bateau qui vous convient, il ne vous restera plus qu’à apprendre à le faire naviguer.